HOMI Food

  • HOMI food
  • 30 juillet 2019

Commander ses plats dans un restaurant virtuel : un nouveau mode de consommation

Selon un article du snacking.fr, la restauration représente 70% de marge commerciale à l’opposé des 23% de la grande distribution. Cela s’expliquerait par l’expérience offerte par les restaurants, il est en effet difficile de s’évader dans les rayons du supermarché, mains sur le caddie… Mais quid de la restauration livrée à domicile ? Car désormais l’expérience est aussi livrée avec les plats, notamment les plats HOMI !

Les changements sociétaux se font de plus en plus vite, il en va donc de même pour les habitudes alimentaires. Le comportement des consommateurs évolue pour différentes raisons telles que l’urbanisation, l’individualisation, l’accélération des rythmes de vie, les nouveaux rapports à la nature, un plus grand panel de préférences, ou encore la digitalisation.

Foodservice Alliance confirme la croissance d’une tendance et informe que le restaurant traditionnel se verra de plus en plus délaissé au profit des magasins de proximité et des services de livraison de repas. En effet, durant l’année 2018, les consommateurs belges ont dépensé 20,3 milliards d’euros dans le domaine de la restauration, l’Horeca et les magasins de proximité. Les alternatives comme les plateformes online de commandes et de livraisons de plats à domicile sont en pleine croissance, contrairement aux restaurants traditionnels et aux brasseries.

Selon Retaildetail.be, si les belges ont l’habitude de dépenser beaucoup d’argent pour un resto, le montant total n’augmente plus. Les jeunes et les personnes avec un emploi du temps chargé préfèrent se faire livrer à domicile. En 2018, le marché des commandes en ligne et des livraisons a donc doublé. Quelle sera l’évolution en 2019 ?

L’art du manger vite et sain

D’après les chiffres de l’Insee, si le temps quotidien moyen consacré à cuisiner s’est réduit de 18 minutes en France, c’est à dire passant de 1h11 à 53 minutes.. Le temps passé à s’alimenter a, par contre, augmenté de 13 minutes. De plus, l’attachement aux trois repas traditionnels subsiste et ils restent des moments primordiaux à partager, de manière saine qui plus est !

Deliveroo le prouve grâce à une enquête parue dans le magazine ELLE à Table, parmi les 100 plats les plus commandés sur ces plateformes de livraison, la healthy food reste le grand vainqueur ! 

L’intérêt du mieux manger et de la « good food » plutôt que du « fast food » se dessine de plus en plus. Chose non négligeable, l’on peut constater aussi que les consommateurs sont adeptes des circuits courts et choisissent de consommer local un maximum !

Une alimentation qui sadapte

La part de personnes vivant seules est passée de 27% à 34% de l’ensemble des ménages entre 1990 et 2012, et devrait passer à 44% des ménages à l’horizon 2025. Cette montée de l’individualisme relève du fait du vieillissement de la population, du célibat et des divorces plus répandus. Elle se traduit aussi par la volonté de chacun de s’affirmer au travers de sa consommation, la tendance à s’identifier à des produits, et à choisir ses aliments.

L’apparition de formats individualisés, portions et emballages, permet donc de choisir un produit préféré et une quantité adaptée.

En conclusion, les achats en ligne permettent aux consommateurs d’optimiser leur temps libre, de trouver des repas sains et de pallier une panne d’inspiration. Si on se projette à 2025, leur développement devrait donc augmenter par effet de génération. Grâce au numérique, le consommateur est potentiellement mieux informé et plus exigeant. La période entre l’envie et l’acte d’achat se réduit considérablement, c’est l’ère du click&buy, avec de nouvelles attentes de services. 

Alors, tenté ? Teste sur homifood.be et crée ta BOX !